Le fil d'actu GC
Accéder au site
Accéder au site
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Gandalf
Modérateur
Aucun
Messages : 8125

http://sunrise-officiel.wix.com/sunrise#!gouvernement/chwp
Re: Les Échos du Monde (TFR), le Mar 22 Aoû 2017 - 18:34
Superbe édition! Merci pour le clin d'oeil au Sunrise Smile

Vinceinovich a écrit:Incendies au Sunrise, incendies au Sunrise... en même temps cette année le Sunrise s'est chopé toutes les catastrophes météo possibles :aie: y'a que le cyclone je crois qui manque
et bien entendu, très bon article dans l'ensemble, et sympa le logo 2.0 :p

bah il n'y a eu que les tornades et les feux dans cette région, c'est tout de même pas la mer à boire :aie:
avatar
Vinceinovich
Directeur de Science et Histoire GéCéenne

Messages : 1302

http://vinceinovich.deviantart.com
Re: Les Échos du Monde (TFR), le Mar 22 Aoû 2017 - 18:35
Gandalf a écrit:c'est tout de même pas la mer à boire :aie:

en parlant de mer et de boire (:aie:) t'avais pas eu un tsunami ou un truc du genre?



#InfrastructuresMilitairesPourTempérence

Spoiler:


avatar
Gandalf
Modérateur
Aucun
Messages : 8125

http://sunrise-officiel.wix.com/sunrise#!gouvernement/chwp
Re: Les Échos du Monde (TFR), le Mar 22 Aoû 2017 - 18:39
Vinceinovich a écrit:
Gandalf a écrit:c'est tout de même pas la mer à boire :aie:

en parlant de mer et de boire (:aie:) t'avais pas eu un tsunami ou un truc du genre?

C'était il y a 2 ans, mets-toi à la page :aie:
avatar
Vinceinovich
Directeur de Science et Histoire GéCéenne

Messages : 1302

http://vinceinovich.deviantart.com
Re: Les Échos du Monde (TFR), le Mar 22 Aoû 2017 - 18:41
Gandalf a écrit:
Vinceinovich a écrit:
Gandalf a écrit:c'est tout de même pas la mer à boire :aie:

en parlant de mer et de boire (:aie:) t'avais pas eu un tsunami ou un truc du genre?

C'était il y a 2 ans, mets-toi à la page :aie:

que veux-tu, je vis dans le passé, quand bien même j'y étais pas



#InfrastructuresMilitairesPourTempérence

Spoiler:


avatar
Myname
Conseiller OCGC
Nombre d Eiffel remportés Arrivé 2e des Jeux Olympiques d Hinvernia 2013
Messages : 9452

http://squirrel.romukulot.fr/
Re: Les Échos du Monde (TFR), le Mar 22 Aoû 2017 - 19:33
Très bonne édition, merci d'avoir parlé du TdP ! Very Happy 
Et je suis d'accord avec toi Vince, il se passe toujours des trucs cataclysmiques dans le pays de l'IMGC


avatar
locko
El Loco

Messages : 8132

https://thenation2017.wordpress.com/
Re: Les Échos du Monde (TFR), le Ven 25 Aoû 2017 - 19:48


Interview: Mary Truby, nouvelle ministre des affaires étrangères d'Australia

L’UP a-t-elle réellement triomphé de l’ONN ?
------------------------------------------------------------------------------


Manon Kent ancienne présidente de la RIG et de l'ONN (2013-2015)



Une thèse largement partagé dans l’équipe de Nathanël Dalion, actuel président de l’UP, voudrait que l’union philicienne soit la cause principale de la chute de l’ONN et s’en est d’ailleurs particulièrement félicité, citant la dissolution de l’organisation nordique comme l’une des plus grandes réalisations de l’union philicienne. Malheureusement, comme nous l’avons le voir l’UP n’y est pour rien dans la chute de l’ONN.

L’ONN a été fondée en juillet 2013 par le Lancaster et la RIG (ancêtre de l’actuel Harada) sous le nom d’UN : Union Nordique afin de renforcer les liens entre les deux pays. Ce qui ne devait être qu’une union anecdotique et parallèle à l’UP, à laquelle les deux pays appartenaient, s’est transformée en union rivale après que les pays membres de l’union philicienne aient émis des critiques à l’égard de l’UN. La RIG avait finalement décidé de quitter l’UP pendant que le Lancaster restait dans l’union au prix de tensions exacerbées avec le reste de l’union. L’UN était donc devenu, du fait de la réaction de l’UP, une véritable union rivale qui a tout fait pour attirer son premier pays membre : le Polaro. Puis sont venus l’Oxylife et le Revada alors que l’UP péréclitait en raison de son inactivité : Gallia et le Redland avaient quitté l’union, l’Urbania s’enfonçait dans une guerre civile, …


Le fonctionnement de l’UN était horizontal, en réaction au fonctionnement vertical de l’UP.



Le fonctionnement de l’UN était horizontal,
en réaction au fonctionnement vertical de l’UP.


Le fonctionnement de l’UN était horizontal, en réaction au fonctionnement vertical de l’UP.


Le fonctionnement de l’UN était horizontal, en réaction au fonctionnement vertical de l’UP. En effet au sein de l’UP, du moins en 2013, les décisions étaient prises en petit comité par les membres les plus anciens de l’union et à la majorité, sans tenir compte des oppositions de certains pays. À l’inverse au sein de l’UN les décisions se prenaient à l’unanimité et chaque membre disposaient de commissions. Le problème principal de ces commissions étant qu’elles agissaient de manière totalement désordonnée sans réelle concertation avec les membres : la commission polarienne des affaires étrangères prenaient position sur des sujets important sans consulter la présidence, la commission goldcityienne de l’économie imposait des sanctions à des pays étrangers sans consulter les membres de l’union, … Ce mode de fonctionnement aura causé la chute de la première version de l’union du nord philicien.
En effet après une nouvelle prise de position de la commission polarienne des affaires étrangères, prise sans consultation préalable, la présidence a décidé de sanctionner le pays en lui retirant le poste de porte-parole. Une crise ouverte s’est alors engagée et le Polaro a quitté l’union en décembre 2013. En juin 2014 une nouvelle crise est apparue, l’UN avait versé une subvention à l’entreprise oxylifienne Adwai afin de l’aider à se développer, néanmoins le Lancaster avait refusé cette subvention la considérant injuste et a bloqué la vente de tous les produits de l’entreprise, Oxylife avait alors riposté en annonçant sa sortie de l’union pour préserver son économie.

Un mois plus tard après diverses consultations internes l’UN était dissoute et laissait place à l’ONN. L’ONN était plus stable, le pouvoir était concentré dans les mains de la présidence, les commissions étaient dissoutes. Néanmoins un changement n’avait pas été adopté, originellement la présidence aurait dû être celle d’une personne extérieure aux gouvernements lancastériens et glodcityiens, à la façon de l’UP actuellement. Cependant les présidences des divers pays s’étaient inquiétés qu’accède à la présidence un candidat du Lancaster, pays alors en proie à une forte instabilité, finalement la co-présidence avait été conservé.


l’ONN a été relativement épargnée par les crises, par rapport à l'UN



l’ONN a été relativement épargnée par les crises,
par rapport à l'UN


l’ONN a été relativement épargnée par les crises, par rapport à l'UN


La future organisation était plus stable, hormis un épisode de légère tension lorsque le Riven faisait partie de l’organisation, l’ONN a été relativement épargnée par les crises, par rapport à l'UN. Cette accalmie ne pouvait que laisser présager un dernier conflit qui aurait finalement raison de l’organisation.

Quelques mois avant la fin de l’ONN la présidence goldcityienne réfléchissait déjà à quitter une union qui glissait lentement vers le chaos avec l’instabilité chronique du Lancaster, pendant que Goldcity pesait les avantages et inconvénients d’une sortie l’organisation s’est désintégrée d’elle-même. Alors qu’elle essayait de concurrencer et battre définitivement l’UP en s’étendant sur l’ensemble de la Philicie grâce à sa transformation en Organisation du Traité d’Edimborrow, qui devait intégrer l’Helvénie, le Lancaster a décidé de quitter l’ONN. Tout s’est joué en interne au contraire des crises précédentes. Un mois auparavant l’organisation promulguait un plan de rénovation des transports incluant un programme de construction d’autoroutes intelligentes, une compagnie oxylifienne avait été choisie au cours d’un appel d’offre. Durant cet appel d’offre le Lancaster avait également avancé sa propre compagnie. Or le pays n’a pas supporté qu’une compagnie oxylifienne soit choisie, les relations entre Lancaster et Oxylife sont devenues exécrables en interne suite à cet épisode. Originellement un mécanisme de sanction avait été imposé en cas de tel épisode mais en raison de la volatilité de l’ensemble des membres ce mécanisme n’a jamais été appliqué, si tel avait été le cas l’ONN se serait dissoute probablement plus tôt.

Le mercredi 17 Juin 2015 le Lancaster quitte l’organisation en raison des tensions internes. Le Lancaster était un pilier de l’organisation en la cofondant, suite à cet énième épisode ni Goldcity, ni Oxylife ni le Revada n’avaient envie de continuer l’aventure nordique, l’union a donc été dissoute à la fin du mois de juin 2015 après consultation des membres en interne.

Au final il est faux de dire que l’UP a joué un rôle dans la dissolution de l’ONN, ce sont principalement les tensions internes et l’instabilité chronique du Lancaster qui auront précipité l’organisation dans le néant.


avatar
Myname
Conseiller OCGC
Nombre d Eiffel remportés Arrivé 2e des Jeux Olympiques d Hinvernia 2013
Messages : 9452

http://squirrel.romukulot.fr/
Re: Les Échos du Monde (TFR), le Ven 25 Aoû 2017 - 20:17
Quelle bêtise de dire que c'est une victoire de l'UP la fin de l'UN/ONN, cette première n'a rien fait pour ça et heureusement :aie: Et je suis bien placé pour le dire vu que j'ai été dans les 2 et que je président de la "survivante"  En tout cas ce n'est pas du tout ce que pense Dalion aujourd'hui, l'UP est responsable de la création de l'UP en n'écoutant pas assez ses membres et en livrant une partie de la Philicie à elle même. C'est d'ailleurs en partie pour ça que tous les pb évoqués dans cet article ont été changé par les 2 Traités de Galax ainsi que dans la façon de diriger l'Union de N. Dalion. Même si ça peut être vu comme une victoire de l'UP car elle a "survécu" à cette crise, c'est nier l'origine de cette organisation bancale et enjoliver l'histoire car l'ONN n'a eu besoin de personne pour se détruire... :aie: 


Une excellente édition hyper complète, qui devrait à mon avis rentrer dans une partie plus "historique" car elle résume avec efficacité une partie de l'histoire moderne du monde GC quand même. Des articles de ce type sont hyper utiles pour s'aider à se retrouver et arriver à comprendre ce qui s'est passé ces dernières années, un type d'initiative à multiplier Wink  
Un travail toujours au top cheers


avatar
Speak
Membre Émérite

Messages : 3695

Re: Les Échos du Monde (TFR), le Ven 25 Aoû 2017 - 20:18
Une très bonne édition qui résume très bien ce qu'il s'est passé !
Je tiens à préciser que c'est l'ancien Oxylife :aie: et non le nouveau qui est au Sud Wink
avatar
locko
El Loco

Messages : 8132

https://thenation2017.wordpress.com/
Re: Les Échos du Monde (TFR), le Lun 28 Aoû 2017 - 22:56


Interview: Mary Truby, nouvelle ministre des affaires étrangères d'Australia

Interview Exclusive de Nathanël Dalion, Président de l'UP
------------------------------------------------------------------------------


Nathanaël Dalion, actuel président de l'Union Philicienne



Bonjour Mr. Dalion, pour ceux qui ne vous connaîtrez pas pourriez-vous vous présenter ?

Bonjour, je suis Nathanaël Dalion, président de l'Union Philicienne depuis maintenant 2 ans et au moins encore jusqu'en juillet prochain. Ancien député philicien de la région des Lacs au Polaro, je suis aujourd'hui celui qui doit incarner l'Union Philicienne et pilote l'action de l'Union. C'est loin d'être une tache facile, très loin de là, mais c'est un travail formidable pour lequel je me consacre entièrement chaque jour. L'UP est l'une des plus belles construction du Monde GC, mon rôle est de tout faire pour la préserver et la développer.

Fin 2015 vous déclariez que la dissolution de l’ONN était, indéniablement, une victoire de l’UP, que pensez-vous de cette déclaration à l’heure actuelle ?

Avec le recul, je pense qu'il est évident pour tout le monde que l'Union Philicienne n'a eu aucun impact sur la fin de l'ONN car cette organisation à éclaté de l'intérieur à cause de problèmes internes, et surement pas pour un ralliement soudain à notre organisation. Ce n'est pas une victoire car cette, enfin ces organisations (UN, ONN et OTE) sont nées du rejet de l'Union Philicienne dans sa forme de l'époque. Car si leur disparition n'était pas vraiment une victoire en tant que tel, leur existence était bel et bien une défaite pour l'UP. L'UN comme l'ONN se sont construits sur une promesse : une organisation plus ouverte, où chacun est écouté de la même façon et sans condescendance de la part de ceux qui sont aux responsabilités. Je ne veux pas critiquer ce qui s'est fait avant car c'est grâce à ces hommes et ces femmes que l'UP en est là aujourd'hui, mais il était vital de se réformer et de se réinventer, c'est ce que j'espère avoir fait.

Estimez-vous que l’UP de 2017 a appris des erreurs de 2013 ? Erreurs qui ont mené à la création de l’UN/ONN/OTE.

Bien sûr, et c'est d'ailleurs le sens des deux Traités de Galax qui ont progressivement mais durablement modernisés l'Union Philicienne. Le premier symbole est ma présence aujourd'hui : un président de l'Union Philicienne qui ne fait que s'occuper de l'Union Philicienne. Il serait aujourd'hui impensable qu'un président de pays le soit également pour l'UP, c'est pourtant ce qui s'est passé pendant très longtemps. Comment ne pas renvoyer l'image d'une Union dirigée par un pays en particulier quand c'est un président "national" qui dirige le tout ? C'était une erreur, et les chefs d'États eux même l'on admit en adoptant le Traité de Galax I qui supprimait cette double casquette.

L'UP a désormais une action plus lisible, et qui s'inscrit au cœur des territoires



L'UP a désormais une action plus lisible,
et qui s'inscrit au cœur des territoires


L'UP a désormais une action plus lisible, et qui s'inscrit au cœur des territoires


C'est un premier point, le deuxième est dans la façon d'agir. L'UP a désormais une action plus lisible, et qui s'inscrit au cœur des territoires avec les grandes conférences philiciennes, comme celles de New Otary pour l'environnement, d'Armille pour l'innovation et bientôt de Maitee pour les TOM. Ça peut sembler être un détail, mais donner une telle exposition aux actions de l'UP, avec des plans de mesures qui ont concernés 75 milliards de philion en deux conférences imaginez vous c'est colossal, et le tout mobilisé dans des dizaines de mesures très concrètes pour restaurer la confiance des populations dans l'action de l'Union, que non elle ne sert pas à rien comme j'ai pu l'entendre dire souvent par les populistes de plusieurs pays. Et faire déplacer l'équipe philicienne dans une ville symbolique de ce domaine, au coeur des pays membres, c'est encore un symbole fort car, c'est aussi ce que l'on pourrait reprocher à l'ancienne direction, il faut mettre fin à l'image de "la commission philicienne dirige depuis la commission philicienne pour la commission philicienne. Ces mesures sont avant tout fait pour améliorer la vie de nos concitoyens et des entreprises, il est important de sortir de son bureau et d'aller rencontrer directement les acteurs sur le terrain et encore plus quand on va annoncer des mesures capitales dans leur domaines car l'UP a une responsabilité envers ceux qui en font partie : que leur vie dans l'Union soit meilleure que s'il n'en faisait pas partie. La méthode des conférences est aussi plus démocratique puisque chaque mesure est votée par tous les pays qui décideront d'en faire partie ou non, rien n'est imposé car c'est en cherchant à soumettre les peuples que nait la défiance et le ressentiment. C'est ce qui avait, en partie, conduit à la création de l'UN puis de l'ONN ; ça ne serait plus des arguments valables aujourd'hui en tout c'est le sens de mon action.




À l’époque de la confrontation directe entre UP et ONN, quel était votre opinion à l’égard de ce conflit ?

Vous le savez je viens du Polaro, de la région de Verbania pour être exact, j'ai donc connu la crise diplomatique en tant que polarien avec une entrée dans l'Union Nordique avant que le Polaro n'en sorte pour finalement préparer une entrée dans l'UP jugée plus viable et stable que son jumeau nordique. L’affrontement entre l'UP et l'ONN a été une erreur inqualifiable car elle a divisé quand l'objectif d'une union est de rassembler, il a injustement creusé un fossé entre le nord de la Philicie et le reste du continent. Nous n'aurions jamais du en arriver à ce point et je suis heureux qu'aujourd'hui les relations entre tous les pays de Philicie se soient appaisées même si ce "conflit" a laissé des traces. L'UP veille aujourd'hui à panser les déchirures du passé, c'est notamment ce qui pourrait se passer avec la possible entrée d'Harada.

Votre leadership a souvent été mis en cause dans le domaine des relations internationales, l’UP s’est retrouvée paralysée par la crise en RIG avec l’opposition de l’Australia, le Sunrise a rendu toute opération en Mandelsy impossible en 2016, … L’UP n’est-elle pas forte uniquement sur les questions relevant du continent philicien ?

C'est là les limites d'une Union plus démocratique et ouverte qu'auparavant. L'UP n'est pas et ne doit surtout pas être une prison dans laquelle les États membres sont privés de toute autonomie et assujetti à la parole présidentielle philicienne. Une Union, ça a besoin de vivre et la diversité des points de vue participe à ce débat continuel de la question de l'Union. Pour les cas que vous évoquez, l'UP a en effet montré ses failles et c'est à nous d'apprendre de nos erreurs. Ce n'est pas de la faiblesse, c'est une Union qui se base sur tous ses membres pour développer son action et il est vrai qu'il peut y avoir des blocages, je le reconnais et le regrette certaines fois, mais c'est là le mode de vie d'une Union qui écoute tout le monde. Je ne suis pas un dictateur, une partie de mon poste vise à faire concilier les points de vue des pays donc forcément c'est plus compliqué que d'imposer son point de vue.


lce n'est pas son rôle de dicter ce que doivent faire les autres nations



ce n'est pas son rôle de dicter ce que
doivent faire les autres nations


ce n'est pas son rôle de dicter ce que doivent faire les autres nations


On assiste aujourd’hui à une véritable renaissance de l’Aurinéa, l’influence de la Philicie dans le monde était considérable ces dernières années, actuellement elle diminue. Comment l’UP va-t-elle gérer cette nouvelle donne ?

L'Union Philicienne a toujours de l'influence dans le monde, cependant ce n'est pas son rôle de dicter ce que doivent faire les autres nations. Cette "renaissance" aurinéanne comme vous dite s'inscrit dans un climat anti-philicien fort dans le reste du Monde, là où l'UP perd le plus c'est en voulant être le gendarme d'un monde qui ne lui appartient de toute façon pas. La meilleure façon de redorer le blason de l'UP est de respecter tout le monde et de montrer à quelle point elle est bénéfique pour les pays qui la compose, pas de jouer aux apprentis guerriers en envoyant des militaires un peu partout pour un oui ou pour un non. L'UP est respectée quand elle est respectable, La question de l'influence dans le monde n'a pas de réponse en soit, elle se fait en fonction de ce que fait l'UP pour le reste et chercher à montrer les muscles inutilement est nuisible pour notre réputation. Cependant attention, ça ne veut pas dire que l'Union doit rester immobile face aux crises qui peuvent se produire à l'international. L'UP continuera d'agir quand elle le trouvera nécessaire et elle continuera d'être un acteur clé dans le Monde GC. C'est par sa stabilité et le sérieux que l'UP sera vu comme tel.

Durant la campagne présidentielle Ancérienne Mr. Pitcairn avait mis en avant sa volonté de pratiquer de la concurrence fiscale afin d’attirer d’avantage d’entreprises aux EUA, quelle est votre opinion sur le sujet ?

Naturellement je ne suis pas favorable à ce qu'une concurrence déloyale s'installe entre pays de l'UP et je suis sûr que M. Pitcairn comprendra le caractère nuisible d'une telle alliance. Ce n'est pas souhaitable et j'insisterai sur ce point avec lui. La question philicienne a été centrale dans leur campagne présidentielle, un référendum a eu lieu pour renouveler la confiance des ancériens dans l'UP il n'y a donc pas de raison.

Ancore s’est montrée aventureuse en défiant Arrabal, elle en a payé le prix. Ne craignez-vous pas que des pays par leur tempérament belliqueux risquent de plonger l’ensemble de l’union dans la guerre avec la nouvelle charte sur la défense ?

La Charte visera justement à éviter ce cas de figure en réinstaurant une véritable union militaire avec des bases saines. Une Union qui protège, et non pas une union de pays aux délires guerriers comme ça pourrait l'être si on ne fait rien.

Quelles sont vos relations avec les différents pays et dirigeants de l’UP ? L’Australia est souvent perçue comme « l’enfant terrible » de l’UP, Arrabal l’a dernièrement décrite comme un pays capable de s’affirmer au sein de l’UP, comment gérez-vous cette situation ?

Globalement, je pense que l'Union Philicienne - et plus personnellement ma personne - entretient de bonnes relations avec tous les États membres sans exception. L'Union Philicienne et sa commission que je préside font leur maximum pour améliorer tout ce qui peut l'être et ce dans tous les domaines même s'il est évident que l'UP n'est pas une priorité pour certains États et la preuve en est par la montée du sentiment anti-philicien dans de multiples pays dont certains membres de l'Union. Les arguments anti-UP sont tous sans fondement : ni perte de souveraineté, ni perte économique... Le principal argument contre l'Union Philicienne, car il faut malgré tout quelque chose pour baser ce ressentiment, c'est je pense une mentalité pour laquelle une union n'est pas essentielle car les pays pourraient très bien s'en sortir seul. En tout honnêteté, je ne peux pas dire l'inverse. Seulement ce qui a créé l'Union c'est le désir du partage, de la construction commune, de l'échange et de la prise en compte de l'autre pour créer quelque chose qui dépasse son cas individuel. C'est cet esprit qui s'en en partie perdu je pense ces derniers temps. Les critiques contre l'UP sont creuses car finalement ce n'est pas l'Union Philicienne particulièrement que l'on critique, c'est le principe même que différents États s'engagent dans une construction commune, ce qui demande forcément du temps, du travail et de l'implication en plus que si l'on restait chacun dans son coin. Et en l'absence de présidence forte, c'est ce qui crée l'inactivité car un "simple membre" ne se sentira pas concerné par l'activité de la structure globale. Ma commission fait son maximum pour réduire le poids de la gestion de l'Union sur les États membres, mais vient un moment où ils doivent s'impliquer un minimum sans quoi rien ne se fera, ou sinon c'est la présidence qui imposera ses choix. Ce serait trop triste d'en arriver à ce point, jamais je ne m'y résoudrait mais force est de constater que bon nombre d'États ne jouent pas suffisamment le "jeu de l'Union", que pour bon nombre de responsable la notion de "collectif" reste encore floue voire inexistante. Mais je ne me résout pas à cette fatalité, sinon cela ferait bien longtemps que j'aurais démissionné de ma fonction et passé le flambeau à d'autres qui semblent eux aussi guidé par la flamme de l'UP comme ce fut le cas de Madame May contre qui j'ai fait campagne il y a déjà un an. L'Australia est peut-être l'enfant terrible de l'UP, mais au moins qu'elle montre son implication dans le projet philicien avec les mesures de la Conf Maitee par exemple.

l'Union Philicienne est un engagement qui implique forcément des droits mais aussi parfois des devoirs.



l'Union Philicienne est un engagement qui implique
forcément des droits mais aussi parfois des devoirs.


l'Union Philicienne est un engagement qui implique forcément des droits mais aussi parfois des devoirs.




Une union est un engagement, l'Union Philicienne est un engagement qui implique forcément des droits mais aussi parfois des devoirs. Ma présidence donne un cadre et des actions à l'UP, c'est après aux États membres de saisir les opportunités que cela présente. Mais si je peux porter seul le poids de l'organisation, l'activité n'est pas possible qu'à partir d'un seul individu. Encore plus quand les commentaires sur l'Union se limitent à ce qui ne va pas. Je n'ai jamais entendu quelqu'un parler (autre que de la commission) de ce qui marche dans l'UP, de ses réussites, de ce qu'elle permet et des progrès qu'elle a réalisé, la critique est toujours plus simple mais moi président l'UP restera forte face à ces menaces internes. Je suis très honoré et fier de présider l'UP, c'est la mission d'une vie et il est évident que je ne pourrais pas continuer indéfiniment. J'entend certains dans mon équipe s'inquiéter "et qu'est-ce qui se passera quand on sera plus là", "qu'est-ce qui se passera si un jour le président de l'UP n'a plus la force de tenir la maison"... Si le "chacun pour soit" continue de gagner du terrain, alors oui l'Union sera en danger, en attendant moi ici je continuerai de porter le rêve philicien. Cependant, une Union dépend de l'implication de tous et c'est ce que j'essaie de faire chaque jour, chaque heure, chaque minute. J'aime profondément cette Union et je ne baisserais jamais les bras, nous avons fait et continuerons de faire de grandes choses ensembles !

Parlons à présent de la politique intérieure de l’UP, on l’a vu Philae a été un véritable échec avec une audience et une activité inexistante, comptez-vous faire quelque chose pour y remédier ?

Une chaine de télévision met toujours du temps à se mettre en place, les télespectateurs doivent se faire à l'idée d'une chaine philicienne et c'est une grande aventure que de lancer une chaine de télévision, je ne viendrai pas interférer avec la direction de la chaine. C'est une aventure commune, qui manque cependant encore d'une totale collaboration entre les TV publiques des pays membres ce qui explique sa faible activité.

Quel rôle va jouer l’UP dans la reconstruction d’Harada ?

L'UP a une dette au moins morale auprès de l'Harada puisqu'elle n'a rien fait pour l'aider à sortir de la guerre civile, empêchée par l'Australia. À nous de faire notre maximum pour aider le pays à sortir la tête de l'eau, et aussi permettre aux millions d'haradiens qui avaient fui la guerre de rentrer paisiblement chez eux car être migrant au Sunrise ou au Polaro n'est pas acceptable.

Pour conclure cette interview, quels projets avez-vous actuellement pour l’union ?

J'ai comme projet de faire perdurer l'Union dans toute ses dimensions, de réformer ce qui doit l'être et continuer les conférences qui sont des moments clés de l'activité philicienne. Mais j'aimerais à l'avenir plus me déplacer sur le terrain, c'est important d'avoir une présence là où on voit se matérialiser ce que l'on a décidé, c'est essentiel.



avatar
Myname
Conseiller OCGC
Nombre d Eiffel remportés Arrivé 2e des Jeux Olympiques d Hinvernia 2013
Messages : 9452

http://squirrel.romukulot.fr/
Re: Les Échos du Monde (TFR), le Lun 28 Aoû 2017 - 23:01
Super interview avec des questions vraiment percutantes, un vrai plaisir d'y répondre ! Very Happy


Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum