Le fil d'actu GC
Accéder au site
Accéder au site
Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Ouam
Conseiller OCGC

Messages : 1286

Re: Les Échos du Monde (TFR), le Mer 7 Juin 2017 - 22:06
ahh quelle emotion ! un RP prend fin, un pays nait


avatar
locko
El Loco

Messages : 8131

https://thenation2017.wordpress.com/
Re: Les Échos du Monde (TFR), le Mer 21 Juin 2017 - 19:56

Grand Nord:
Interview de Mme Geisler






Bienvenue à vous Mme Geisler, pour commencer, pouvez-vous vous présenter ?

Bien évidemment, je suis l’actuelle représentante du conseil des communautés inuits du Nunavik. J’ai été choisi à ce poste en 2015 par les représentants des différents clans du territoire afin de les représenter et permettre au Nunavik d’entretenir des relations avec différents pays du monde.

Pourquoi soutenez-vous l’entrée du Nunavik dans la Fédération Australiane ?

Je pense que l’entrée du Nunavik dans la fédération est une réelle opportunité pour nous, la voie de l’indépendance est une voie sans issue, le Nunavik ne comporte que 27 000 habitants et des conditions climatiques très rudes, comment voulez-vous développer et contrôler un territoire de 4 millions de km² compte tenu de nos faibles capitaux ? A l’inverse l’entrée dans la fédération pourrait être une véritable opportunité de développement pour nous grâce aux fonds que l’état fédéral débloquerait. Pour l’heure Edimborrow a prévu d’investir environ 300 millions de dollars dans le territoire, ce qui représente tout de même près de 11 000 dollars par habitant. Le Nunavik entrerait donc dans une phase de croissance bénéfique pour nos jeunes et notre population.

Concrètement, que sera le Nunavik s’il entre dans la fédération ?

Le Nunavik sera un territoire, non un état, pour être un état il faut une population de 200 000 habitants selon la constitution australianne, ce qui est loin d’être notre cas. Néanmoins un territoire dispose tout de même de prérogatives étendues en matière de transports, d’éducation, de culture, de sécurité, d’économie, … De plus avec les fonds que nous apportera Edimborrow notre champ d’action sera bien plus vaste qu’il ne l’est aujourd’hui. Concernant la forme du gouvernement, nous nous sommes entendus avec l’état fédéral pour créer un gouvernement composé d’une chambre des représentants du Nunavik élues au suffrage universel direct et d’un conseil des anciens formé par des représentants des différentes tribus, la chambre des représentants élira le premier ministre du Nunavik, le gouverneur général représentera l’état fédéral, comme dans les autres états et territoires. Si les électeurs choisissent le « OUI » les nunavikiens recevront automatiquement la nationalité australianne, des élections auront lieu pour former le parlement mais aussi pour envoyer un représentant et un sénateur au parlement d’Edimborrow. Par ailleurs j’en profite pour annoncer que je me présenterai au poste de premier ministre du Nunavik lors des élections, soutenue par le Parti Atassut (conservateur).

Si vous accèdez au poste de premier ministre, quelles seront vos priorités ?

Avant tout il s’agira d’investir dans les infrastructures (routes, port d’Amundson, …) pour développer notre économie et fournir du travail à tous. Mais il s’agira aussi de mener une protection en faveur de la préservation de l’environnement, avec un Nunavik « territorialisé » la constitution australianne et ses clauses sur l’environnement s’appliqueront, ce qui veut dire pas de forages pétroliers, gaziers, miniers, … C’est une véritable chance pour notre écosystème rare et fragile. Je souhaiterai donc ouvrir plusieurs réserves pour la faune et la flore. Une autre de mes priorités sera de faire la promotion de notre culture à l’international afin d’attirer des touristes mais aussi préserver nos croyances et notre mode de vie, ce qui ne peut se faire qu’avec la fédération, grâce aux fonds que celle-ci nous apportera.





avatar
Vinceinovich
Directeur de Science et Histoire GéCéenne

Messages : 1106

http://vinceinovich.deviantart.com
Re: Les Échos du Monde (TFR), le Mer 21 Juin 2017 - 20:11
tss, ils ont été achetés les péquenots
L'australia plante des navires au large de leurs côtes, et ils leur disent que l'Australia leur laisse le choix, non mais oh :aie:



#InfrastructuresMilitairesPourTempérence

Spoiler:


avatar
Speak
Membre Émérite

Messages : 3696

Re: Les Échos du Monde (TFR), le Mer 21 Juin 2017 - 20:13
Très belle édition ! Smile
avatar
locko
El Loco

Messages : 8131

https://thenation2017.wordpress.com/
Re: Les Échos du Monde (TFR), le Dim 25 Juin 2017 - 21:00

Grand Nord:
Large victoire du "oui" au référendum du Nunavik






Avec environ 82% de « OUI » au référendum sur l’adhésion du Nunavik à la fédération australianne les nunavikiens ont choisi à une écrasante majorité de faire partie de la fédération. La campagne pour le « oui » menée par Mett Geisler a su faire entendre ses arguments en faveur du développement économique du territoire, à l’inverse le camp du non est resté relativement inaudible durant la campagne, ses chefs n’ayant pas réussi à se mettre d’accord sur un argumentaire commun.

Les nunavikiens se sont mobilisés en masse, malgré les conditions climatiques rudes et l’immensité du territoire, pour ce vote, avec 79% de participation c’est l’une des plus élevées que le territoire ait jamais connu lors d’un scrutin électoral.
Dans les rues d’Amundson c’est une véritable liesse qui est en train d’avoir lieu pour les partisans de la fédéralisation. Dès demain Matt Lewis se rendra sur place, accompagné de roi et de la reine pour la cérémonie d’entrée dans la fédération du nouvellement constitué Territoire du Nunavik.

Quant à Mett Geisler celle-ci a annoncé, dans la foulée de son succès électoral, sa volonté de candidater au poste de premier ministre du Nunavik pour des élections territoriales qui se tiendront d’ici trois semaines. Deux élections anticipées auront également lieu pour envoyer un représentant et un sénateur au parlement d’Edimborrow afin de représenter le territoire et sa population.

Résultats définitifs:

Inscrits: 16 205
Votants: 12 802 (79%)
Abstention: 3 403 (21%)

Vote "OUI": 10 434 (81,5%)
Vote "NON": 2 240 (17,5%)
Vote Blancs/Nuls: 128 (1%)



avatar
Myname
Conseiller OCGC
Nombre d Eiffel remportés Arrivé 2e des Jeux Olympiques d Hinvernia 2013
Messages : 9088

http://squirrel.romukulot.fr/
Re: Les Échos du Monde (TFR), le Dim 25 Juin 2017 - 21:46
Bon article Wink


avatar
galyie
Directeur de la Culture GéCéenne
Aucun
Messages : 1641

Re: Les Échos du Monde (TFR), le Dim 25 Juin 2017 - 22:19
Un très beau référendum, symbole de démocratie.


Elysa Swan Margaret Ière, Impératrice de l'Empire Carnackien
avatar
locko
El Loco

Messages : 8131

https://thenation2017.wordpress.com/
Re: Les Échos du Monde (TFR), le Mer 28 Juin 2017 - 20:37

Présidentielle en Ancore:
interview de Mr. Nathan Pitcairn





Nathan Pitcairn est le candidat de l’Insular Party aux élections de 2017 en Ancore. Son moto de campagne, dont l’affiche a été dévoilée hier, est : « Notre ouverture sur le monde doit se faire dans le respect de notre insularité, de nos coutumes et de nos citoyens ».

Cette interview sera complétée par des commentaires de M. Samuel Harring (essayiste du LPA, travaillistes) et Mme Kate Mulgraw (Philosophe apparentée ANP, conservateurs).

Mr. Pitcairn, dans cette campagne, quelles seront les deux sujets principaux que vous développerez ?

Avant toute chose, il m’apparaît nécessaire de convoquer un référendum à propos de l’UP. L’adhésion à l’Union Philicienne s’est faite de manière trop « abrupte » par le précèdent gouvernement de Mr. Crumby, le peuple n’a pas été consulté et je le déplore. Je soumettrai donc notre appartenance à l’Union par référendum et quel que soit le résultat de celui-ci je le suivrai. En démocratie il est primordial d’écouter le peuple, c’est le propre de celle-ci.
Deuxièmement je mènerai une réforme territoriale, l’organisation territoriale actuelle est le fait des anciens colonisateurs et ne correspond pas à la culture ancérienne ni à notre insularité.

Samuel Harring : Je ne suis pas convaincu du fait de consulter le peuple à propos de l’UP, celle-ci provoque une ouverture de l’économie qui est bénéfique à Ancore, ce que le peuple, troublé par des populistes comme Mme Udinov, peut ne pas percevoir.

Kate Mulgraw : Pour moi il est primordial que le peuple soit consulté à propos de l’Union, en effet la souveraineté appartient au peuple seul, c’est pour cela que nous élisons nos gouvernants, sinon nous serions dans une oligarchie. Cette question de la consultation ou non du peuple nous a permis de gagner les élections fédérales de 2015, à l’inverse des travaillistes.

Est-ce que par le futur vous adopterez un comportement plus « souverainiste » vis-à-vis de l’Union, si Ancore y conserve sa place ?

Dans une union il est essentiel qu’il y’ait un certain niveau de coopération entre états membres et cela inclue évidemment une certaine perte de souveraineté. Néanmoins nous tâcherons de limiter le plus possible ces pertes, Ancore est une nation souveraine et le restera.

Samuel Harring : Il est évident qu’il faut savoir céder un peu de « leste » à l’union, sinon celle-ci n’a pas de raison d’exister, néanmoins il est hors de question de trop céder, nos pays ne doivent pas être soumis aux lobbies économiques qui agissent au parlement philicien.

Kate Mulgraw : Effectivement, s’il faut un certain niveau de partage des compétences il faut se souvenir que nos nations sont et resteront souveraines, l’union ne doit pas devenir une fédération.

Quelle sera votre attitude vis-à-vis du reste du monde ?

Ancore ne sera pas une nation interventionniste, mis à part dans notre sphère d’influence ce qui signifique l’Océan Transgécéen, l’interventionnisme n’est pas dans nos traditions, ce qui est propre à notre histoire insulaire. Néanmoins nous n’hésiterons pas à faire usage de la force si cela est nécessaire, si j’avais été président lors du bombardement nucléaire des côtes de notre pays par Arrabal j’aurai réagi de manière réciproque c’est-à-dire un bombardement semblable. De plus notre pays possède l’une des flottes les plus puissantes de la planète et nous savons en faire usage.

Toutefois sous ma présidence Ancore n’entretiendra pas de relations avec Arrabal et Akitsu, à moins que nos relations se normalisent, en raison des actions passées et des trahisons de ces deux nations.

Enfin Ancore se réservera le droit de posséder une fraction du pôle, dans le respect des règles internationales qui seront prochainement mises en œuvre.

Samuel Harring : Je ne suis pas persuadé que se replier sur sa sphère d’influence, comme le fait le gouvernement australian actuel, soit une bonne solution, les problèmes sont globaux et nécessitent une approche multilatérale à l’échelle mondiale.

Kate Mulgraw : Nos nations bien que puissantes ne peuvent pas être les gendarmes du monde et ne sauraient l’être, nous n’avons aucune légitimité à intervenir à l’autre bout du monde si nous n’y avons pas d’intérêts, certes la diplomatie est importante mais l’Australia comme Ancore ne sauraient se poser en gendarmes du monde.

Que prévoyez-vous en matière de défense ?

Il est nécessaire de rehausser le budget militaire, nous sommes dans un contexte de fortes tensions mondiales, comme l’a montré le bombardement de nos côtes par Arrabal. Ce bombardement est encore un traumatisme moral dans notre pays. Nous ne réduirons pas notre arsenal nucléaire, nous le conserverons pour faire face à des menaces futures. De plus nous allons renforcer notre flotte grâce à 4 porte-avions actuellement en construction mais aussi d’autres bateaux à venir.

Samuel Haring : le « tout défense » n’est pas toujours une bonne solution, Ancore devrait privilégier la diplomatie plutôt que l’armée.

Kate Mulgraw : C’est une bonne chose d’accroître le budget de la défense, le monde actuel est instable, ce n’est pas le moment d’engager un désarmement massif.

Votre présidence inaugurera-t-telle un tournant majeur en matière de politique économique ?

Non, pas réellement, notre politique économique actuelle est bonne. Je prône le libre-échange, l’ouverture de nos frontières permet à notre nation de se développer. Toutefois je lancerai une politique en faveur des entreprises en pratiquant une concurrence fiscale face aux autres nations du continent afin de les attirer en Ancore. Enfin il n’est pas question de diminuer les dépenses publiques.

Samuel Harring : Il est quand même contradictoire de vouloir faire partie d’une union et en même temps de profiter de ses avantages au détriment de ses partenaires. Pratiquer une concurrence fiscale n’est pas une bonne chose au sein d’une union économique.

Kate Mulgraw : Je suis en faveur de la concurrence fiscale, elle permet aux nations de se développer économiquement, il n’y’a pas de mal à ça. Néanmoins je suis plus sceptique vis-à-vis du libre-échange, celui-ci risque de paupériser une fraction de la population et d’homogénéiser les différentes cultures mondiales. De plus il m’apparaît important de réduire le poids de l’état dans l’économie afin que les contribuables ne supportent pas un état obèse.

Quelle politique sociale mènerez-vous ?

L’avortement, le mariage gay sont déjà en vigueur ce sont des sujets sur lesquels nous ne reviendrons pas. En revanche notre pays doit faire des progrès concernant les droits des personnes transsexuelles. Concernant la procréation médicalement assistée l’interdiction de la GPA restera en vigueur.

Samuel Harring : je soutiens l’ensemble de ces propos, les personnes transsexuelles doivent avoir plus de droits néanmoins la GPA doit rester interdites, il s’agit d’une marchandisation du corps humain inacceptable.

Kate Mulgraw : si je soutiens ces positions et particulièrement concernant la GPA il m’apparaît en revanche primordial qu’il faut lutter contre les avortements de confort mais aussi contre les modifications génétiques sur les êtres humains.

Pour finir, revenons à votre proposition de réforme territoriale, que proposez-vous en réalité ?

Actuellement Ancore est un état fédéral divisé en états, ce système d’organisation territoriale nous a été imposé par les colons, or cela ne correspond pas à notre culture insulaire. C’est pourquoi je propose de réformer ce système en supprimant toutes les anciennes divisions pour les remplacer par de nouvelles. Au sommet de la hiérarchie trônera toujours l’état central, en dessous se trouvera les « îles », il y’en aura 6 ou 7, elles correspondront aux îles actuelles d’Ancore. Ces îles auront comme fonction de mener une politique culturelle conforme à leur culture.

En dessous de cette division territoriale se trouveront les « territoires » au nombre de 20 contre environ 40 états aujourd’hui, ceux-ci seront créés sur la base de différentes données comme la population, les ethnies, les aires urbaines, … Ils récupéreront les compétences des anciens états mis à part la culture.

Évidemment les États-Unis d’Ancore ne pourront plus s’appeler États-Unis avec cette nouvelle organisation, un nouveau nom sera soumis à référendum mais également un nouveau drapeau.





avatar
Lymoce
Modérateur

Messages : 7460

Re: Les Échos du Monde (TFR), le Mer 28 Juin 2017 - 21:14
Alors là je dois dire que je suis impressionné ,j'aime énormément ton article qui résume bien notre interview d'hier et la présence de ces "critiques" donnent un véritable sens à ton article Smile

J'ai vraiment beaucoup aimé ,au delà du clin d'oeil à mes élections c'est un très bel article Very Happy


ancore Venez découvrir la confédération insulaire d'Ancore, l'un des pays les plus atypiques du monde gc.
Des forêts tropicales luxuriantes aux mégalopoles urbaines, votre visite de l'Ancore sera à tous les coups une découverte magique.

Cliquez ici pour commencer votre visite  ancore
avatar
locko
El Loco

Messages : 8131

https://thenation2017.wordpress.com/
Re: Les Échos du Monde (TFR), le Jeu 29 Juin 2017 - 23:49

Présidentielle en Ancore:
Un premier sondage inquiétant pour l'UP





Alors que la campagne pour la présidence des actuels Etats-Unis d'Ancore vient à peine de commencer les premières tendances qui se dégagent sont clairement en défaveur de l'Union Philicienne. En effet deux candidats aux opinions relativement extrêmes avec d'un côté, Jérémy Mc Calligham pour le Parti Conservateur d'Ancore qui s'est récemment illustré par sa volonté de construire un barrage entre les EUA et le Sunrise et dont le mantra est de rendre à Ancore sa grandeur. De l'autre se trouve Mme Alexandre Udinov qui a récemment démissionné du gouvernement de Mr. Crumby pour se lancer dans la campagne présidentielle sous l'étendard de l'UPO, parti qui prône l' "Anexit", ou la sortie d'Ancore de l'Union Philicienne. A eux deux ces candidats réunissent environ 64% des intentions de vote (34% pour Mr. Mc Calligham et 30% pour Mme Udinov), signe de la défiance des ancériens vis-à-vis de leur classe politique.

Cette défiance envers les élites se retrouve dans les intentions de vote de Mr. Wallace Crumby (8,4%), frère de l'actuel président, et son parti démocrate. Il s'agirait du pire score pour ce parti depuis des décennies, sans doute nourrit par le fait que le parti peut apparaître comme relativement déconnecté des attentes des citoyens. De plus les verts (5,4%) ne sont guère en meilleure posture pour représenter la gauche, beaucoup a déjà été fait dans le pays en faveur de l'écologie, il n'apparaît donc plus légitime pour beaucoup d'ancériens qu'un parti écologiste continue à exister.

Pour conclure ce sondage montre une réelle tendance, les voix de la gauche démocrate et écologiste ne se sont pas évanouies, elles se sont, du moins dans les intentions de vote, reportées sur le candidat centriste du "Insular Party". Avec 23,7% des intentions de vote c'est un score historique pour ce parti et son leader, Nathan Pitcairn, qui n'a que quelques années d'existence.

Quoi qu'il en soit le score élevé en Harada d'un candidat contre l'Union Philicienne, avec tout de même 44% des suffrages, et la montée en puissance de candidats anti-UP, qui représentent déjà 64% des intentions de vote, montre qu'il existe un réel malaise à l'égard de l'Union. Après le temps de l'euphorie philicienne est venu celui de la défiance, défiance alimentée par des nations comme Akitsu ou Arrabal, mais aussi par des partis radicaux (de droite comme de gauche) qui voient dans les conséquences négatives de la mondialisation et dans Akitsu et Arrabal de réels piliers pour leur lutte contre l'union.



Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum